Jardins thérapeutiques

Jardin thérapeutique ? Ah… un jardin de plantes médicinales !

A force de répondre à ce type de phrase, où jardin de soins est amalgamé au jardin de plantes médicinales, je me suis dit qu’un petit mot là dessus, serait le bienvenu.

Certes, un jardin de soins peut avoir, et c’est d’ailleurs bien souvent le cas, des plantes médicinales en son sein. Comme il a aussi, des plantes aromatiques d’ailleurs !

Toutes ses plantes sont très appréciées pour des jardins de soins, mais cela n’est pas l’essence même, la philosophie du jardin en lui même. De ce fait il faut donc arrêter de le réduire constamment à cela.

Un jardin de soins, ou thérapeutique comme vous souhaitez, est bien plus que les plantes qui le composent.

C’est un espace pensé et par la même adapté à un public spécifique donné. Vous allez me dire que cela est le commun de tout jardin !!

Oui. Mais cela ne s’arrête pas là. Derrière l’élaboration de cet espace de vie, des objectifs thérapeutiques viennent s’y adjoindre.

Enfin, un accompagnement, de professionnel, est fortement recommandé, du moins lors de séances planifiées au jardin, afin d’en évaluer avec le bénéficiaire, le ou les impacts positifs sur la santé, le mieux être du visiteur.

Ce jardin peut posséder une partie favorisant la contemplation. Il pourrait même ce contenter de cela selon certains, mais ce serait se priver d’une partie significative des bénéfices liés à l’interaction entre l’individu Homme et l’individu végétal.

Jeune ou vieux nous sommes tous intrinsèquement liés au monde des plantes, du Vivant. C’est donc en toute logique que nous trouvons apaisement et ressources en prenant soin des plantes.

Pour résumé :

Un jardin de soins est de soins :

  • s’il est composé principalement de végétaux et autres éléments vivants.
  • S’il a été pensé et conçu en fonction des besoins et spécificités d’un public donné
  • s’il est inclus à la thérapie
  • si des séances encadrées par un professionnel des soins ou des jardins thérapeutiques ont lieu dans cet espace de manière régulière
  • si l’Humain et les plantes y sont respectés.

Attention !

Il ne s’agit pas d’un buffet au choix ici !!!

Nous ne sommes pas chez Mc Crado. Certes vous venez comme vous êtes, mais on ne peut considérer un jardin de soins comme thérapeutique, si TOUS ces items ne sont pas remplis.

Et les plantes médicinales alors ?

Inclure une tisane dans les rituels d'une séance au jardin. Mmmm... quel réconfort.

Biensûr, n’oublions pas ces belles plantes !

Elles sont véritablement appréciées notamment pour les décoctions et infusions au jardin.

Leur présence prend totalement sens dans un tel jardin mais limiter le choix des plantes à celles ci, seraient bien trop restrictif.

Ça serait trop triste !

Si le cœur vous en dit nous reparlerons du choix des plantes au jardin de soins ?

Tant qu'on y est ...

Dites mois quels sont vos plantes médicinales favorites et l’usage que vous en faites, dans les commentaires ?

 

Je partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 15
  •  
    15
    Partages
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

  • Patricia

    Un Ehpad où j’ai créé un jardin utilise, le soir pour ses résidents, des infusions de verveine cultivée au sein du jardin. Les résidents ont tout de suite fait la différence, au niveau goût, avec les petits sachets tout prêts…
    Le même établissement cultive également des pieds d’Hélichryse et fabrique de l’huile solarisée de cette plante. Huile qui est ensuite utilisée en massage contre douleurs et courbatures afin d’essayer de réduire les doses de médicaments dits “si besoin”…
    En jardin intergénérationnel, les infusions de thym contre les affections hivernales (avec un peu de citron et de miel), les orties en cuisine comme reminéralisant, le plantain pour lutter contre les démangeaisons cutanées, la menthe et les graines de fenouil pour favoriser la digestion, la sauge contre les problèmes féminins…
    A la prison, de nombreuses détenues aiment utiliser le basilic qui soit disant “chasse les mauvais esprits” et les piments contres diverses douleurs…

    • Paule Lebay

      Wouah ! Merci Patricia de nous partager ton expérience terrain. Que du bonheur !

  • Alexandra

    L’idée d’avoir à disposition des plantes médicinales pour la cueillette et la réalisation d’infusions me semble incontournable dans un jardin de soin. En termes de goûts et effets, la verveine serait la reine; j’aime la combiner à la mélisse qui pousse facilement et a de nombreux effets calmants et digestifs. L’infusion de basilique est aussi similaire pour les effets et très rafraîchissante. Durant la journée, après le déjeuner, une infusion de menthe est bienvenue.
    La camomille est également plaisante au jardin, souvent connue des usagers et peut être utilisée ensuite en infusions ou préparations cosmétiques. De même que la calendula. J’en plante souvent mais n’ai pas encore confectionné de produits avec. La réalisation d’huiles solarisées est assez facile.
    Dans un jardin méditerranéen, une belle plante médicinale à avoir est la lavande. Son huile essentielle est d’une grande aide pour de nombreux maux! Notamment à mélanger dans un huile pour faire des petits massages calmants.

    • Paule Lebay

      Merci Alexandra pour ce retour ! Oui effectivement, les plantes médicinales sont a intégrer dans un jardin de soins et les infusions sont parfaites à intégrer dans les rituels au jardin.

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon bonus : 
"comment créer un jardin thérapeutique à moindre coût"

%d blogueurs aiment cette page :