Jardins thérapeutiques,  Reflexions

Jardin de soins : un jardin comme les autres ?

Oui

Que l’on parle de jardin de soins ou thérapeutique, cela n’en reste pas moins un jardin.

On peut donc lui attribuer d’emblée toutes les vertus inhérentes aux bienfaits de l’immersion de l’Homme dans un espace “naturel”.

Que ce jardin soit tout simplement orienté sur la contemplation, la méditation, la pleine conscience ou sur des activités plus mobilisatrices physiquement comme des séances de jardinage, vous retrouverez tout cela au jardin de soins également.

Enfin petit détails lorsque l’on arrive dans un espace jardin dédié aux soins, nous ne devrions pas avoir le sentiment qu’il s’agit d’un jardin spécifique, et pourtant !

Les apparences sont trompeuses et dans le cas présent, c’est plutôt une bonne chose.

Ne pas pouvoir étiqueter en un coup d’œil cet espace comme étant rattaché à un quelconque handicap, qu’il soit psychique ou physique, facilite les interactions spontanées entre individus et évite toute stigmatisation rattachée aux diverses pathologies.

Pourquoi appeler cela un jardin thérapeutique alors, s’il n’apporte ni plus ni moins que ce que l’on retrouve dans les parcs et jardins publics ou les forêts environnantes ?

Et bien justement, il y a bien plus dans un jardin de soins…

Non

"p'tete' ben qu'oui, p'tete ben qu'non"

Vous allez penser que je vous fait une réponse à la Normande ! Eh bien tout juste.

J’adore faire des métaphores, donner des exemples pour illustrer mes propos… Cet article n’y coupera pas.

Pensez au ménage. Oui le ménage domestique, les carreaux par exemple ou tout simplement le rangement des chaussures.

Lorsque les vitres de votre logement sont faites, bien propres ou si vos chaussures dans l’entrée sont bien rangées dans le placard, personne n’en fera état ?

Maintenant imaginez que vous laissiez vos fenêtres sales, vos souliers trainer dans le passage. Vous y êtes ? Pensez vous que les personnes qui rentreront, ignoreront de la même manière vos chaussures, vos vitres ?
Vos proches risqueront peut être même, de vous faire une petite réflexion !

Mais où elle nous emmène avec son exemple ?

Quel rapport avec les jardins de soins voyons !!

J’y viens. Comme pour le ménage où le rangement, ce n’est pas parce que ça ne se voit pas, que rien n’a été fait.

A l’inverse, ce n’est parce que ça se voit que la chose, tâche, élément prend plus de sens.

Pour un jardin c’est la même chose. Lorsque vous entrez dans un jardin vous ne devriez pas, rien qu’en parcourant du regard l’espace, vous dire, qu’il s’agit bel et bien d’un espace adapté. A l’inverse vous devriez vous dire qu’il s’agit d’un jardin pouvant convenir à tous, qui SEMBLE tout ce qui a de plus normal. Cependant comme pour les vitres qui ont été faites, il a bien fallu se mettre au boulot. Cela ne s’est pas fait tout seul. Les chaussures ne sont pas allées directement se mettre au placard.

Au jardin de soins, un travail en amont notamment dans la conception, la réflexion collégiale, la réalisation, la tenue, le rangement, les séances au jardin… ont été réalisés.

Ne pas s’en tenir aux apparences.

Tout au jardin de soins est pensé, sans pour autant que cela nous saute aux yeux en arrivant.

Comme pour une plante, les botanistes, amoureux de la Nature, du Vivant vont commencés à décortiquer chaque détails de celle-ci, comprendre que la plante est bien plus complexe qu’elle n’y parait de prime abord et que sa structure correspond bel et bien aux besoins propres de la plante en question.  Si vous n’êtes pas plus préoccupés que cela par le sujet, vous ne verrez qu’une plante lambda.

Ce que je ne vois pas

Les trois éléments qui selon moi ne se voient pas, ou ne devraient pas ce voir pour qui n’est pas “botaniste” et qui font la spécificité d’un jardin de soins sont :

  • L’accessibilité
  • L’accompagnement à la thérapie
  • La philosophie

Pour percevoir cela il faut être ce “botaniste” ou alors s’entourer de ces “botanistes”.

Ainsi vous pouvez ne pas être un expert dans le domaine du jardin de soins. C’est Ok ! Mais je conseille fortement de vous lancer dans l’aventure avec au bras un ou plusieurs professionnels, experts du domaine.

Ce que je vois

Voici mon opinion très personnelle sur ce qui ce voit et qui me fais dire qu’on est à côté de la plaque.

Tous éléments rappelant l’aspect médical ou le soin pur et dur n’ont absolument rien à faire dans un jardin de soins. 

Quelques exemples :

  • les blouses blanches
  • les gants en silicone
  • les barres parallèles et autres agrées en tout genre
  • les kits, bacs, étiquetés personnes avec handicap.
  • les parcours prévention des chutes

Je vous avez prévenu ! Il s’agit d’un point de vue très personnel et je sens déjà les commentaires et les “haters” se manifester prochainement.

J’assume totalement mes propos parce que cela fait déjà plusieurs années que j’ai pu y réfléchir, seule et en groupe, parce que j’ai pu voir ce que cela donnait très concrètement sur le terrain et que j’ai pu échanger avec des professionnels de santé et des patients sur ces éléments.

Alors si vous débutez dans votre projet et que vous voyez ce genre d’éléments au jardin dit “de soins”, posez des questions si vous êtes curieux à savoir :

  • si ces éléments sont réellement investis par patients et professionnels
  • si les plantes semblent apprécier ces bacs
  • si cela demande du temps, de l’entretien
  • si l’installation est récente ou pas…

Bref, posez ces questions si vous le souhaitez puis FUYEZ !!!!

Il y a de fortes chances pour que nous arrivions aux mêmes conclusions.

Rappelez vous :

Ce qui ne se voit pas, ne signifie pas qu’il n’y a rien derrière.

Ce qui se voit, n’est pas forcément en adéquation avec ce dont vous avez réellement besoin et qui correspond  à un jardin de soins.

A vous de jouer

Quelle est votre opinion sur le sujet ?

Laissez un commentaire si vous êtes d’accord ou pas d’accord.

Les échanges nourrissent nos réflexions alors n’hésitez pas.

Pour les timides, il y a toujours possibilité de liker.

Prenez soin de vous, Paule.

Je partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
  •  
    6
    Partages
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  

5 commentaires

  • Christine

    J aime bien ton humour et je partage ton point de vue. Pas de médical au jardin……

    • Paule Lebay

      Merci Christine. je pense qu’on peut parler sérieusement sans se prendre au sérieux. Un peu de légèreté ne peut pas faire de mal au contraire.

  • Christine. B

    Yessss …. Tout à fait d’accord ……

  • BRES

    bonjour Paule, une revenante sur la page facebook … Je lis avec intérêt tes pages et partage ta vision des jardins de soins qui peut s’étendre à toute notre vie : ce qui ne se voit pas ne signifie pas qu’il n’y a rien derrière (l’essentiel est invisible aux yeux ) ! Je rajouterai qu’une recherche d’harmonie est un point clé : que chaque élément soit à une place qui nous semble bien et qui nous fait du bien

    • Paule Lebay

      Bonjour Nicole, merci pour ton intérêt, ce me va droit au coeur. Cette notion d’harmonie me fait penser effectivement au ressenti, aux ondes à l’énergie qui circule en chacun de nous, autour de nous et la rencontres de celles ci les unes avec les autres. La physique cantique parle de cela et cela m’intéresse véritablement. Ton commentaire m’inspirera sans doute à écrire un petit mot là dessus. Merci à toi.

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon bonus : 
"comment créer un jardin thérapeutique à moindre coût"

%d blogueurs aiment cette page :