• Jardins thérapeutiques,  Reflexions

    Le jardin thérapeutique, lieu d’expression

    De la conception à son occupation, en passant par ses ateliers d’hortithérapie, le jardin de soins devrait être fait pour et AVEC les patients, les bénéficiaires. Je préfère généralement leur donner le nom de “jardiniers“, pour son côté plus englobant (patients, proches, accompagnateurs soignants ou bénévoles) et moins stigmatisant. L’inclusion de ces derniers dès le départ de chaque projet permet une meilleure appropriation du jardin en devenir et de sa future utilisation à des fins d’aide à la thérapie. Il n’est pas question de revenir sur ces aspects. Non, aujourd’hui je propose une vision plus psychologique, en notant les points qui font du jardin thérapeutique un lieu d’expression pour les bénéficiaires.…